Guide complet de la germination des graines de cannabis

Cultiver son propre cannabis offre assez d’avantages. Vous savez exactement d’où vient la plante et la manière dont elle a été cultivée. Toutefois, avant que vous ne puissiez trouver une récolte abondante, il faut que les étapes de la culture soient respectées. Comment assurer la croissance d’une graine de cannabis ? Voici quelques éléments de réponse dans cet article.

La méthode de germination

Il existe bon nombre de méthodes pour germer des seeds de cannabis. Il y a notamment l’approche du verre d’eau, la plantation dans la terre et l’utilisation des blocs de laine de roche. La méthode du verre d’eau consiste à placer des graines de cannabis dans un verre d’eau. Une fois que les racines sont visibles, vous aurez à les transférer dans des pots de terre. Sachez quand même que le pot de terre doit contenir des trous pour y placer les seeds de cannabis germées.

La plantation dans la terre est une méthode de germination plus sûre. Vous devez remplir les pots avec une terre de bonne qualité. Par la suite, vous aurez à faire des trous de 12 cm dans le pot et y insérer les graines. Les blocs de laine de roche sont des matériels garants de la croissance d’une plante. Cette méthode consiste à tremper les blocs pour ensuite y faire germer les graines. Une fois les racines visibles, vous aurez à faire une transplantation des semis dans des pots de terre.

Le stade végétatif

Généralement, la germination se déroule sans problèmes. Cependant, plusieurs facteurs peuvent perturber la germination de vos jeunes plantes. Un faible éclairage et un environnement instable sont notamment des facteurs qui influencent le rendement d’une culture des graines de cannabis. Une jeune plante de cannabis nécessite beaucoup d’éclairage dans ses premières semaines de germination et moins lorsqu’elles développent ses feuilles. La lumière peut être placée à environ 15 cm des graines lorsqu’elles sont encore à l’état initial. Mais, à l’apparition des feuilles aux bords dentelés, vous devez déplacer la lumière jusqu’à 5 cm du semis.

Outre l’éclairage, il est également important de tenir compte de l’environnement pour espérer de bonnes plantes. On fait référence aux situations de graines à l’envers. Il n’est pas nécessaire de repositionner la graine. Car, les racines poussent toujours vers le bas lors de la germination.

Le moment de la récolte

Après trois semaines de floraison, la plante subit une réelle transformation. Durant cette phase, il est beaucoup plus facile de distinguer le sexe de votre culture. Les femelles font apparaître des pistils lors de la floraison tandis que de petites protubérances s’affichent au niveau des plantes mâles. Ces petites manifestations indiquent la phase de récolte. Cette dernière n’a pas besoin d’un effort énorme.

Une fois la culture terminée, il est important de s’équiper des matériels nécessaires pour sécher les bourgeons. Car, un bon séchage permet de vider les inflorescences des dernières traces d’eau. Cela aide à éviter l’apparition des moisissures, et ainsi conserver les herbes pendant plus longtemps. Une grille de ventilation peut être utilisée à cet effet. Vous pourrez enfin mettre les bourgeons dans un bocal, puis l’utiliser à souhait.